• 14 01 055
  • 14 01 061
  • 14 01 024
  • 14 01 264
  • FEMME ROUGE WEB
  • 14 01 018
  • 14 01 175
  • 14 01 271
  • DSC02857T

Biographie

SB 1939 1940Née à montigny-lès-metz, le 13 mars 1913, alors ville annexée, Solange Bertrand exprime très jeune son goût pour la création qu’elle développe à l’École des Beaux-Arts de Nancy à partir de 1934 mais n’entamera sa carrière qu’après la Seconde Guerre mondiale durant laquelle elle aide les nécessiteux en tant qu’infirmière diplômée d’État.

Laissant son tempérament s’exprimer, Solange Bertrand balade de par son œuvre le spectateur à travers des allées et venues picturales, passant aisément de la figuration au sujet abstrait. Car pour l’artiste ce qui compte n’est pas tant la représentation que la force et l’émotion qui se dégagent du tableau. Ces deux idées se retrouvent dans le trait qui donne de l’intensité à ses portraits et particulièrement dans les regards . La très large gamme des couleurs utilisée, des tons gais et chantants jusqu’aux tons clairs, feutrés, ou aux bleus et noirs des nuits profondes, témoignent de l’idée et de l’espoir que l’artiste met en l’homme.

 

Artiste trop souvent assimilée aux têtes qu’elle a réalisé, l’œuvre abstraite de Solange Bertrand n’en est pas moins majeure. Bien au contraire ! Sa recherche plastique en la matière débute dès 1945 avec le Carré bleu. De l’abstraction lyrique qu’elle développe dès lors, elle évolue vers un minimalisme qui atteindra son paroxysme dès les années 1980 avec, notamment, Aurore boréale de 1983 et, plus tard, celui qui est considéré comme son dernier autoportrait : Volcan de 1996.

Le début des années 1970 est consacré aux bombages dans lesquels le geste sera tour à tour libre puis maîtrisé grâce aux grilles pochoirs qu’elle réalise, traduction d’une saisie intime de l’époque dans toute sa dureté et sa mécanique.

L’œuvre dessinée de Solange Bertrand rejoint celle peinte. Des centaines de personnages y voient le jour, souvent tracés d’un seul trait et ceci dès les années 1940. Un portrait réel et attesté est à mettre en avant : celui de Picasso qu’elle réalise en 1950 lorsqu’elle le rencontre.

 

Force et tempérament caractérisent le travail de Solange Bertrand qui oeuvre seule dans ses ateliers de Montigny et de Paris.

Car malgré son apparence forte, Solange Bertrand montre une timidité certaine, surtout lorsqu’il est question d’elle. De par son vécu, les personnages aux airs tristes ou misanthropes, mais également ses toiles abstraites ne sont pas tant le reflet de sa vision du monde qui l’entoure depuis son enfance, que des souvenirs ou qu’un monde bon ou mauvais qu’elle est appelée à imaginer puis à retranscrire avec quelques fois le regard d’une enfant. Alors son isolement est un refuge et le silence l’aide à se transporter dans un univers qui prend corps sur différents médias.

 

QUELQUES DATES:

 

1913 Solange Bertrand naît le 20 mars à Montigny-lès-Metz

1934-1938 Étudie à l’École nationale des Beaux-Arts de Nancy dirigé par Victor Prouvé.

1939 Après avoir passé le diplôme d’État d’infirmière, Solange Bertrand s’engage du côté français pour aider les nécessiteux dont les orphelins. À la Libération, elle apporte son aide aux prisonniers de guerre revenant des camps.

1945 Elle peint le Carré bleu. Sa peinture reste essentiellement figurative. Dominent jusqu’aux années 1950 des portraits expressionnistes et des scènes de genre.

1947 Solange Bertrand expose au Salon d’Automne à Paris. Elle y vend sa première toile, L’orphelinat de 1945, au cinéaste danois Erik Skot-Hansen. Elle rencontre Jean Cocteau à Metz qui lui écrit en 1952 une préface pour une exposition

1947-1999 Expose à Paris, dans de nombreuses villes de province et à l’étranger (Le Caire, Luxembourg, New-York, Venise. . . ).

1948 Elle va à la rencontre d’Henri Matisse dans son atelier parisien

1950 Rencontre avec Picasso à Golfe Juan. Ils se verront tous les étés jusqu’en 1954

1950-1960 Ces 10 années sont caractérisées par une remise en cause de la figuration et par des recherches sur l’abstraction lyrique.

1960-1980 Solange Bertrand expérimente les nouveaux matériaux, notamment les bombes aérosol et les supports bruts.

1972 Exposition au musée de la Marine à Nice

1980 à 2000 Solange Bertrand cherche l’efficacité dans un trait minimal.

1982 Solange Bertrand est faite Maître de Peinture Honoris Causa par le séminaire international d’art contemporain

1985 Elle est faite Chevalier des Arts de l’Académie d’Italie

1990 Exposition à La Cour d’or – Musées de Metz

1991 Solange Bertrand fait don de L’Homme du 3e millénaire à la ville de Montigny-lès-Metz

1996 Solange Bertrand est faite Chevalier des arts et lettres par le ministre de la Culture et de la Communication

2001 La Fondation Solange Bertrand est créée en juin. Une exposition organisée par l’établissement est inaugurée quelques mois plus tard à Metz.

2011 Solange Bertrand nous quitte à l’age de 98 ans.

 

 

DISTINCTIONS:

1982: Solange Bertrand est faite Maître de Peinture Honoris Causa par le séminaire international d’art contemporain
1985: Elle est faite Chevalier des Arts de l’Académie d’Italie
1996: Solange Bertrand est faite Chevalier des arts et lettres par le ministre de la Culture et de la Communication

DES ŒUVRES DE SOLANGE BERTRAND SONT VISIBLES DANS LES MUSÉES DE:

Antibes (Musée Picasso), Épinal (Musée départemental d’art ancien et contemporain), Metz (La Cour d’or – Musées de Metz), Nancy (Musée des Beaux-Arts), Nice (Musée Chéret) et 4 acquisitions de l’État en 1956.

ŒUVRES DANS LES COLLECTIONS PRIVÉES:

Metz, Nancy, Paris, Düsseldorf, Sarrebruck, Oslo, Anvers, Bruxelles, Amsterdam, Londres, Milan, Venise, Luxembourg, New York, Nice, Canne, Strasbourg, Nîmes, . . .


Informations pratiques

Renseignements, achats, réservations:
fondation.solbe [@] wanadoo.fr
Tél. +33 (0)6 77 75 48 35

Service pédagogique:
fondation.solbe [@] wanadoo.fr
Tél. +33 (0)6 77 75 48 35

Directrice: Valérie Dexemple
valerie.dexemple [@] fondationsolangebertrand.org
Tél: +33 (0)6 77 75 48 35